Les guignols de Canal + enterrés vivants à la rentrée 2015 par la politique Bolloré: le crypté, plus de direct .. et les auteurs débarqués (Lionel Dutemple, Julien Hervé, Philippe Mechelen et Benjamin Morgaine quittent les guignols de l’info). La rentrée de Canal + s’annonce compliquée.

Les guignols de l'info morts à la rentrée 2015 à leur façon ? / Photo Pierre Emmanuel Rastoin

Les guignols de l’info morts à la rentrée 2015 à leur façon ? / Photo Pierre Emmanuel Rastoin

Alors que Les guignols de l’info reviennent en crypté dans la grille de rentrée 2015 de Canal +, de nombreux commentaires montrent qu’ils vont être mis à mal. Déjà plus de direct pour Les guignols (diffusés à 20H50 en quotidien), suppression des jours de diffusion quand il y a un match et enfin les 4 auteurs des guignols ont été virés.

 Photos de Lionel Dutemple, Julien Hervé et Philippe Mechelen  : les auteurs des guignols virés pour la rentrée 2015. / Photo Pierre Emmanuel Rastoin


Photos de Lionel Dutemple, Julien Hervé et Philippe Mechelen : les auteurs des guignols virés pour la rentrée 2015. / Photo Pierre Emmanuel Rastoin

L’addition devient salée pour les téléspectateurs … on est clairement en train de perdre l’esprit Canal.
Le Parisien confirme que les 4 auteurs des guignols de l’info ont été virés à savoir Lionel Dutemple, Julien Hervé, Philippe Mechelen et Benjamin Morgaine.

Le Parisien souligne que certes ils sont bien payés jusqu’à 35000 euros par mois mais la nouvelle direction de Canal + menée par Maxime Saada va-t-elle parvenir à trouver en 1 mois des auteurs « moins chers » et « plus dociles ».

Le Parisien résume très bien la nouvelle politique de Bolloré concernant les guignols de l’info « A défaut de supprimer les guignols, Bolloré les décapite ».

Les départs s’enchaînent dans le groupe Canal + : Rodolphe Belmer, Thierry Langlois, Renaud Le Van Kim (producteur historique de Canal +) et maintenant on assiste au départ d’Ara Aprikian de D8 et D17.

—- Départ de PPD à l’animation Les guignols de l’info à la rentrée 2015 : l’âme du programme s’en va dans la nouvelle formule —