Les critiques Après moi le bonheur sur TF1 : une nouvelle fiction de 90 minutes avec Alexandra Lamy ou encore Jean Michel Tinivelli. Lancement le lundi 7 mars 2016.

Avis et commentaires Après moi le bonheur  de TF1

Avis et commentaires Après moi le bonheur de TF1


Alors qu’Une chance de trop arrive le 15 octobre sur TF1 et qu’Alice Nevers saison 14 revient bientôt, la chaîne prépare une fiction de 90 minutes Après moi le bonheur.
Le tournage se déroule en province autour de Montpellier dès la mi-octobre 2015. On retrouve donc au casting Jean Michel Tinivelli d’Alice Nevers, la belle Alexandra Lamy ou encore l’acteur Thierry Frémont et Zabou Breitman.
L’histoire de la fiction Après moi le bonheur c’est une femme qui se bat contre la maladie, elle est mère de 4 enfants (on devrait y retrouver des jumeaux/jumelles de 2 ans). Elle se sait condamnée, alors elle fait tout pour placer ses enfants dans une famille d’accueil. Après moi le bonheur de TF1 est réalisé par Nicolas Cuche et produit par Capa Drama et Azad Films.

Alexandra Lamy se confie que la nouvelle fiction de TF1 « Après moi le bonheur » dédiée à Marie Laure Picard dans TVmag : « cette femme qui a eu le cancer et qui s’est battue pour que ses 4 enfants ne soient pas séparés après son décès. Le scénario est formidable, intelligent et sans pathos. Juste le combat d’une femme qui va partir. C’est beau quand même les combats de femme.
al-amlb
Diffusion le 7 mars 2016 pour Après moi le bonheur (voir toutes les photos).

Les avis et critiques sur Après moi le bonheur de TF1 sont positifs : pour Télé Star, c’est « sobre et épatante, Alexandra Lamy rend un bel hommage au combat de Marie Laure Picat ». De son côté Télé Loisirs juge que c’est « une fiction à forte charge émotionnelle, servie par une Alexandra Lamy bouleversante de sincérité ». Claire Lemarechal scénariste et productrice confie à Medias + par rapport à la diffusion de Après moi le bonheur « Il s’agit d’un sujet difficile, et je trouve très ambitieux qu’une chaîne grand public comme TF1 prenne ce risque. En 2015, «L’Emprise» (Léonis) avait ouvert la voie ».