Le sommaire de 7 à 8 + Sept à Huit Life du dimanche 8 mai 2016 avec l’interview de Florence Briscadieu qui revient sur sa descente aux enfers à cause de l’alcool mais aussi des reportages sur Airbnb, le laos ou encore les supernannies de la CAF.

Le sommaire de 7 à 8 le 08.05/2016 : que va-t-on voir sur TF1 ?

Le sommaire de 7 à 8 le 08.05/2016 : que va-t-on voir sur TF1 ?


Harry Roselmack propose des reportages inédits dans Sept à Huit et 7 à 8 Life le dimanche 8 mai dès 17h15 : le portrait de l’interview de Thierry Demaizière est consacré à Florence Briscadieu qui a connu une descente aux enfers en 2005 en sombrant dans l’alcool suite à des soucis professionnels. Elle fait une tentative de suicide mais son mari la sauve. Aujourd’hui elle a 51 ans et d’investit dans un service d’addictologie pour aider ceux qui souffrent. Pas de livre pour Florence Briscadieu, mais si vous voulez échanger avec elle, n’hésitez pas à visiter sa page Facebook ici.

Ensuite fait divers avec le meurtre de Pascal et Ewa Rouxel au Pays Basque : les enfants Yann et Kevin sont soupçonnés. Pour quelles raisons auraient-ils commis ce double parricide ?

Reportage sur les commerces à New York qui innovent pour faire face à la vente en ligne : au programme des miroirs taciles, un atelier de stylisme, des concerts ou même des cours de sports face à la caisse !

– Sept à Huit a enquêté au Laos, 40 ans que la guerre est terminée. Pourtant 30% des bombes larguées par les américains n’ont pas explosées… les habitants ont peur. Elles sont toujours enfouies dans le sol et sont responsables de nombreux accidents.

Le sommaire de Sept à Huit Life du 08/05/2016 :

– Reportage sur Rémi J. un organisateur de loto et concerts qui a escroqué des associations caritatives. Il a été arrêté en février dans le Gard.

– Les supernnanies ce sont les techniciens de l’intervention sociale et familiale de la CAF qui aident les familles débordées. Souvent, ils permettent d’éviter le placement en famille d’accueil.

– Retour sur les sites d’hébergements Airbnb, Abritel ou encore Homelidays : près de 350 000 touristes réservent leurs vacances par ce système. Un business lucratif, quelles sont les dispositions à respecter pour être dans la légalité ?