Le résumé détaillé de Plus belle la vie du 2 janvier 2017 avec l’épisode 3181 : Emma déprimée se confie à Cesar, José le nouveau coloc et Boher bizute Valentin au commissariat.

La coloc veut chasser le nouveau coloc

Le résumé complet de Plus belle la vie du lundi 2 janvier 2017 avec au programme l’épisode 3181 de la saison 13 : le recap de l’épisode précédent PBLV 3180 est en ligne.

Après avoir couché avec Emma, Baptiste lui demande si elle prend pas son fric : au départ elle ne le veut pas mais elle finit par le prendre en disant que « ça aurait été dommage de le faire pour rien ».

José fan de hard rock nouveau colocataire par erreur !


Jour de réveillon à la coloc : Sabrina, Nathan et Coralie sont à fond. Barbara est allée se coucher. 36h de délire, tout le monde est out.
Un homme (José) débarque à la coloc au petit matin : il va dans la chambre de Mitia et met la musique à fond. En fait c’est Nathan à moitié bourré qui l’a autorisé. José refuse de quitter l’appart. Du coup Barbara demande de l’aide à son père, Castelli réussit à le dissuader en parlant de trafic de drogue.




Emma est triste que Baptiste l’ait traitée comme une merde


Baptiste débarque à la maison, il fait la tête. Thérèse essaie de comprendre ce qui s’est passé mais il l’envoie balader.

Emma est mal, elle n’arrive pas à en parler à Franck. Elle lui dit qu’il l’a traité comme une mer**. Emma raconte tout à Cesar : il la considère comme une p*te et il a fait ça juste pour lui faire du mal.

Patrick est stressé pour le 1er jour de stage de Valentin au commissariat. C’est Jean Paul qui doit le diriger : il lui propose une écoute sur un trafic de cocaïne. En fait, il l’a fait marcher. Patrick trouve que c’est drôle ce petit bizutage.

Les lycéens se retrouvent après les fêtes : Kevin est de retour !


Lilou et Kevin arrivent à se reparler en se mêlant des affaires d’Emma et Baptiste. Kevin décide d’agir pour qu’ils se réconcilient. A suivre le résumé Plus belle la vie du mardi 3 janvier 2017 en avance avec tous les spoilers et le recap intégral.