Emmanuel Macron dans Bourdin 2017 sur BFMTV le 24 février 2017 : émission spéciale de 8H20 à 9H30. En live les informations importantes à retenir de l’interview et venez commenter avec vos avis #Bourdin2017 spécial Macron.

Vos commentaires et réactions sur Macron chez Bourdin le 24/02/2017

  • Ce qu’il faut savoir de Macron sur BFMTV le 24 février 2017 chez Bourdin
  • Emmanuel Macron invité spécial de Bourdin 2017 sur BFMTV et RMC vendredi 24 février 2017 en direct : Jean Jacques Bourdin en interview de Macron candidat à la présidentielle 2017 avec son mouvement en marche.

    Après son alliance avec François Bayrou, de nombreuses questions vont être posées par les téléspectateurs (qui ont pu s’inscrire au 3216) au candidat Emmanuel Macron.




    Il est critiqué pour son programme pas assez mis en avant à part son pass culturel, l’accès aux allocations chômage pour ceux qui démissionnent ou sont indépendants, la suppression du RSI … Concernant la sécurité, il souhaite le recrutement de 10000 policiers en 5 ans.

    Pour l’éducation nationale, Emmanuel Macron veut donner plus d’autonomie aux enseignants et mieux les payer. Il veut que les jeunes soient mieux formés à la prévention : ainsi il propose un service sanitaire de 3 mois. Les 40000 étudiants de santé devront effectuer 3 mois de leur temps à des actions de prévention dans des établissements scolaires et les entreprises.
    Côté santé, il veut améliorer la couverture santé avec une prise en charge à 100% d’ici à 2022 pour lunettes, prothèses dentaires et prothèses auditives. De plus il est favorable aux médicaments à l’unité.

  • Live et commentaires des réseaux sociaux sur #Macron chez #Bourdin2017 (BFMTV)
  • – Emmanuel Macron annonce que François Bayrou ne sera pas son premier ministre et que ce n’est pas son souhait. Il composera son gouvernement en temps voulu s’il gagne. «  »La moitié des candidats investis viendront de la société civile ».

    – Par rapport à la polémique sur l’Algérie, il explique «  »L’Algérie ? En aucun cas ça n’est comparable à la Shoah » (…) »Quand je parle d’Algérie, je parle d’une responsabilité de l’Etat ». Il s’excuse une nouvelle fois : « Je suis désolé d’avoir blessé celles et ceux qui l’ont pris pour eux »

    – Petite attaque contre François Fillon : il « n’est pas en situation d’être le garant des institutions ». Il poursuit « Dans tous mes meetings, j’exige qu’on ne siffle personne » (ndlr les médias avaient été sifflés lors d’un meeting de Fillon).

    – Il est favorable à l’interdiction pour les parlementaires de recruter leurs proches.

    – Il estime que la TVA est injuste, il n’y touchera pas.

    – Macron souhaite que 80% des français en difficultés soient exonérés de taxe d’habitation. Réduction des impôts de 10 milliards d’euros.
    – Les agriculteurs doivent avoir droit au chômage « Le chômage est un risque social, ça n’est pas au salarié de payer »

    – Il ne touchera pas au niveau de la retraite ni à l’âge actuel.

    – Il souhaite rallonger le congé paternité