France 2 diffuse Baisers cachés avec Patrick Timsit le mercredi 17 mai 2017 sur le thème de l’homophobie, lire les avis et critiques sur le téléfilm. Un grand débat est prévu en direct.

Les commentaires sur Baisés Cachés avec Patrick Timsit

France 2 diffuse le téléfilm Baisers Cachés le mercredi 17 mai 2017 à 21h avec au casting Patrick Timsit, Bérenger Anceaux, Bruno Putzulu ou encore Jules Houplain.

L’histoire de Baisers cachés c’est le calvaire d’un adolescent dont l’homosexualité a été dévoilée au grand jour.
Nathan âgé de 16 ans vit seul avec son père, sa mère est morte. Père et fils sont complices. Stéphane travaille comme policier. Leurs rapports vont évoluer quand une photo de son fils Nathan embrassant un autre garçon dans une soirée est dévoilée sur internet.




Les avis et critiques sur Baisers cachés de France 2 sont excellents, un téléfilm à ne pas manquer : Pour Télé Star « Véritable plaidoyer contre l’homophobie, cette histoire poignante est portée avec sensibilité par une belle brochette d’acteurs ». Télé Loirs estime que « cette fiction au ton sincère évite les clichés grâce à un propos fort et un scénario crédible.

Patrick Timsit confie à T7J : « 22 ans après Pédale Douce, je reçois encore de témoignages. Un jeune m’a dit que grâce au film, il avait pu avouer son homosexualité à ses amis. Baisés cachés doit aussi amener les familles à discuter, à se poser des questions. Je suis bouleversé que des parents puissent dire « Tu ne remets jamais les pieds à la maison ». On n’est pas là pour condamner nos enfants, mais pour les soutenir et les aider ».

Baisers cachés est suivi sur France 2 à 22H20 par Homophobie le combat continue présenté par Julian Bugier en direct. Patrick Timsit sera présenté entouré de témoins, de parents, de spécialistes et des responsables de l’association Le Refuge et SOS Homophobie. Quant à Télé 7 jours, il explique « Si ce téléfilm n’évite pas quelques clichés, il a le mérite de traiter un sujet rarement abordé et de dénoncer l’homophobie. Face à Patrick Timsit, père émouvant, le courage des 2 jeunes comédiens, eux mêmes victimes de préjugés parce qu’ils jouaient des homosexuels, est à saluer ».