Quand je serai grande je te tuerai sur TF1 la nouvelle fiction avec Laetitia Milot et Antoine Duléry le lundi 9 octobre 2017 : une adaptation française de Undeniable.

Vos commentaires sur Quand je serai grande je te tuerai / Photo TF1

TF1 lance un nouvel unitaire événementiel Quand je serai grande je te tuerai le lundi 9 octobre 2017 en prime après le succès de La Mante.

Quand je serai grande je te tuerai est adapté de la fiction UK Undeniable proposé en 2 fois 60 minutes.




L’histoire est centrée sur Jeanne, une femme qui s’acharne (jouée par Laetitia Milot) à faire condamner celui a qui a tué son père il y a 25 ans sous ses yeux. Une policière bientôt à la retraite (jouée par Marie Anne Chazel) la croit quand elle dit avoir reconnu le meurtrier en la personne d’un médecin joué par Antoine Duléry.
Au casting on retrouve Lionnel Astier mais aussi Samy Gharbi dans le rôle du lieutenant David Roman (actuellement il joue dans la série Demain nous appartient le rôle de Karim).

Cette fiction de TF1 Quand je serai grande je te tuerai s’inscrit dans la volonté de la chaîne de « créer une sorte de collection autour de combats de femmes ou de mères ».

Laetitia Milot se confie sur le rôle de Jeanne dans cette fiction diffusée le 09/10/2017 : « C’est un personnage aux antipodes de mes précédents rôles. J’incarne une jeune femme qui est en souffrance psychologique. D’un point de vue émotionnel, elle n’hésite pas à se mettre à nu. (…) J’aime la fragilité de Jeanne. Dans cette fiction, elle est assaillie de nombreux doutes. Plus que jamais, elle oscille entre la folie et la vérité. (…) . J’ai souhaité apporter mon naturel dans le personnage de Jeanne. J’ai également dû prendre quelques kilos car elle est enceinte. »

Laetitia Milot de retour dans Plus belle la vie en 2018 mais avant on pourra la retrouver dans La vengeance aux yeux clairs saison 2 (spoilers) mais aussi dans la comédie romantique Coup de foudre à Bora Bora. A noter que le 9 octobre 2017, Laetitia Milot sort le roman Liés pour la vie qui traite des thèmes du handicap, de la résilience et de la culpabilité.

==> Les critiques Quand je serai grande je te tuerai : quels sont les avis ? l’audience ?