Réactions Zone Interdite et transports en commun le 04/02/2018 à Lille, Paris et Marseille
4.3 (86.67%) 3 votes

Zone Interdite du dimanche 4 février 2018 sur l’enfer des transports en commun : un document inédit sur les transports de Paris, Lille et Marseille entre vol, agression et harcèlement.

Vos réactions et commentaires sur le reportage Zone Interdite et transports en commun


Zone Interdite du dimanche 4 février 2018
(inédit) s’intéresse au thème « transports en commun : harcèlement, vol, agression les usagers n’en peuvent plus ».

Plus de 13 millions de français utilisent les transports en commun que ce soit bus, tramway, métro… et plus de la moitié d’entre eux redoute ces trajets effectués chaque jour. L’an dernier la délinquance a bondi de 15% dans les transports.
Zone Interdite de M6 a décidé d’enquêter sur 3 grandes villes très exposées à savoir Paris, Lille et Marseille.




– Focus sur la police des transports et les caméras de surveillance qui sont de plus en plus nombreuses et à la fois sophistiquées.

– 90% des femmes avouent avoir déjà été harcelé dans les transports et pourtant seulement 2% ont porté plainte. Un geste difficile à effectuer mais pourtant qui peut porter ses fruits car parfois l’agresseur a été filmé. Il faut savoir que les harceleurs récidivistes sont largement punis par la loi.

– Le vol dans les transports une chose courante : des bandes déterminées n’hésitent pas à effectuer des vols violents ou encore reportage sur les bébé voleurs âgés d’une dizaine d’année. En étant mineur, ils ont peu de chances d’être poursuivi.


– Zone Interdite du 04/02/2018 s’intéressent aussi aux chauffeurs et contrôleurs qui se retrouvent souvent pris pour cible avec insultes, coups, caillassages. Quelle formation ont-ils pour faire face à des dramatiques situations ?

Notre avis : Zone interdite propose un reportage très intéressant sur l’enfer des transports en commun notamment pour les femmes. Elle permet de voir que si on a déjà été agressé et on est pas seuls…et que le bon geste, c’est le dépôt de plainte. Le doc inédit permet d’ouvrir les yeux sur un quotidien difficile pour les usages et les chauffeurs / contrôleurs. Quelle est la solution pour mettre fin à cette violence ?