La revue de presse politique du dimanche 16 avril 2017 : Mélenchon face aux lecteurs, l’alerte terroriste présidentielle, Fillon en mode « moi président » …

Ce qu’il faut retenir de l’actu politique du 16 avril 2017

J-7 du scrutin du 1er tour de la présidentielle 2017, la presse est concentré sur l’élection pleine de suspens. Tout est possible avec les 4 candidats en tête des sondages : Fillon, Mélenchon, Macron et Le Pen. ==> Suivre toute l’actu politique avec le forum présidentielle 2017.

Jean Luc Mélenchon mais la une du Parisien Dimanche du 14 avril 2017. Il répond face à 8 lecteurs du quotidien. Mélenchon dit du bien de Benoit Hamon (peut-être parce qu’il n’a plus rien à craindre vu qu’il est très bas dans les sondages?) : Benoit Hamon « est un garçon intéressant et sympathique. Le problème c’est le PS. Je ne me sens pas capable d’aller voir les gens en leu disant : tenez je vous les ramène, mais sous un autre emballage ». Il se voir au 2nd tour et n’imagine pas un Macron / Le Pen.
Il veut supprimer la Loi El Kohmri, arrêter le travail salarié à 60 ans et redonner du pouvoir d’achat en augmentant le SMIC.
Pour les impôts « je n’aurais pas la main qui tremble » : ceux qui gagnent moins de 4000 euros, les impôts baisseront et ceux qui sont les plus roches paieront. Il envisage 14 tranches d’impôt.




– Dans Le Parisien on peut aussi lire que Marine Le Pen qui est plutôt en difficultés dans les sondages cibles les hésitants et abstentionnistes.

– Le JDD révèle qu’il y a une alerte terroriste sur la présidentielle : les services spécialisés redouteraient une action contre les candidats.
Matthias Fekl ministre de l’intérieur explique « Aucune menace n’est écartée. Notre objectif est de permettre au suffrage universel de s’exprimer librement et sereinement.

François Fillon donne une interview dans le JDD et répond à la question comment sera-t-il en tant que président de la république ? « Je serai le président du redressement national. Je serai un président qui tiendra ses engagements, qui dira aux français la vérité sur la situation de la France et du monde, qui ne cédera pas à la pression de la rue, qui tranchera en fonction de l’intérêt général et non de sa popularité. Je serai un président qui n’interférera pas à tort et à travers dans la vie du gouvernement et qui respectera les fonctions du premier ministre ».

Pourquoi vote-t-on FN ? le top 3 des raisons (JDD) : à 43% parce que les gens souhaitent exprimer leur mécontentement à l’égard des autres partis politique ou encore à 34% parce que les gens adhèrent aux idées et aux solutions sur l’immigration et l’intégration que le partie propose … et seulement 9% parce qu’ils apprécient la personnalité de la présidente FN Marine Le Pen. Au final avec l’enquête du JDD, cela confirme que les électeurs qui votent FN c’est avant tout l’expression d’un repli sur soi et l’expression d’une colère.