Dossier Tabou avec Bernard de la Villardière de retour sur M6 le dimanche 5 décembre 2021 sur la face noire des énergies vertes . Quelles sont les critiques sur ce reportage? Quelle audience pour M6 ?

Dossier Tabou

Vos commentaires sur le doc de Dossier Tabo de M6 © Benjamin DECOIN/M6

M6 propose un numéro inédit de Dossier Tabou le dimanche 5 décembre 2021 sur le thème « La face noire des énergies vertes ». La France s’est lancée dans la transition énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique et réduire les émissions de CO2.

Les panneaux solaires et les éoliennes se développent de plus en plus mais elles sont source d’opposition. Désormais c’est un thème majeur de la campagne présidentielle. À moins de
20 kilomètres des côtes, on s’apprête à implanter 62 éoliennes de la taille de la tour Montparnasse. Pour cela, il faudra pourtant détruire les fonds marins dans une zone qui abrite des dauphins, des phoques ou des coraux millénaires. Et cette électricité subventionnée coûtera trois fois plus cher que le prix moyen !


Les nouvelles énergies ont le vent en poupe mais la motivation principale c’est l’argent. Des sommes énormes sont versées aux maires qui acceptent d’installer des éoliennes dans leurs communes.

Bernard de La Villardière se confie à Media+ sur le numéro de Dossier Tabou qu’il produit : « Chaque année, nous produisons 1 à 2 numéros de «Dossier Tabou» sur M6. Ce sont des enquêtes au long cours, difficiles à produire sur des sujets parfois pointus. » (…) « Nos équipes ont mené l’enquête pendant plus d’un an sur les éoliennes et les panneaux solaires qui fleurissent dans nos campagnes et soulèvent toujours plus d’oppositions. On rase de plus en plus de forêts pour implanter ces centrales que l’on dit «vertes». Mais 80% des panneaux installés en France sont produits en Chine. Nous avons aussi découvert les pratiques des commerciaux de ces nouvelles énergies qui n’hésitent pas à offrir des sommes vertigineuses pour convaincre les maires d’installer des éoliennes dans leurs communes, et dont la durée de vie (15 ans en moyenne) et son recyclage posent question ».

Bernard de La Villardière avoue qu’il a voulu interviewer Barbara Pompili la ministre de la transition écologique mais elle a refusé de répondre aux questions de Dossier Tabou.

Notre avis : c’est un reportage fort qui vise à sensibiliser le public sur un problème de société et peut être faire bouger les lignes.

Audience Dossier taboue le dimanche 5 décembre 2021 : 1 824 000 téléspectateurs et 8,7% de pda