Avis Commissariat central (M6) : les critiques pas très bonnes
Donnez votre avis

L’access du samedi sur M6 c’est Commissariat central une série déjantée dans le milieu de la police : de l’humour et des acteurs au top.

Vos commentaires sur la série COmmissariat central une copie de Brooklyn nine-nine ?

Vos commentaires sur la série COmmissariat central une copie de Brooklyn nine-nine ?

En attendant Cousu main saison 3 avec Cristina Cordula, M6 a décidé d’occuper la case horaire du samedi à 18H30 dès le 27 août 2016 avec la série Commissariat central. A la base c’est une shortcom à l’image de Scènes de ménage ou En famille… mais là ça va durer 1h (on cumule plein de scènes).

Les acteurs au casting de Commissariat Central sont connus du grand public à savoir Guy Lecluyse dans le rôle du commissaire François Campanella un flic vintage et un peu bourru. Nadia Roz est Inès Pereira travaille avec Vince comme co-équipier à savoir Waly Dia.
Vinnie Dargaud interprète Yohann Berthomer un flic déconneur qui travaille avec Audrey (jouée par Julie Schotsmans) une râleuse et tête brûlée. Ensuite on a Benard Roca-Serra le Corse (joué par Tano) qui bosse avec Francky (Mathieu Pillard)

Vos avis sur la série Commissariat central : aussi bien que Caméra Café ? / Crédit : Patrick ROBERT/M6

Vos avis sur la série Commissariat central : aussi bien que Caméra Café ? / Crédit : Patrick ROBERT/M6

Le pitch de Commisariat central sur M6 c’est le quotidien de la BAC à Saint-Villiers où Campanella mène la vie dure à sa brigade de flics. Ils sont enthousiastes mais ça ne compensent pas leur inexpérience et problèmes existentiels.
Notre avis : un bon moment de détente en fin de journée … même si la concurrence est rude, à n’en pas douter ce type de shortcom a toutes les chances de s’imposer. On a besoin de bonne humeur en ce moment !
Bande annonce vidéo de Commissariat central sur M6, la série du samedi :

Les critiques de Commissariat central sur M6 : Le Parisien est assez sévère « malgré un très bon casting, les quelques épisodes que nous avons pu visionner nous ont rarement fait sourire. (exemple : le commissaire brandit un taser qu’il pense désactivé et il s’électrocute avec ». Le figaro assez critique aussi « Plus que ses gags qui ont du potentiel mais doivent encore monter en puissance avant de nous faire rire à forge déployée. En revanche, Commissariat central révèle une génération de talents encore méconnus mais prometteurs ».