Focus sur Frederic Vion dans Télématin sur France 2 : le monsieur revue de presse dans la matinale de Laurent Bignolas. Qui est vraiment Frederic Vion ?

Frederic Vion Telematin

La revue de presse de Télématin avec Frederic Vion : vos commentaires

Télématin, une émission télévisée célèbre de France 2, compte des milliers de spectateurs qui n’aiment manquer pour rien au monde le rendez-vous matinal. Elle doit son succès à l’équipe de journalistes qui animent ses diverses rubriques avec savoir-faire. L’un d’eux est Frédéric Vion. Voici l’essentiel qu’il faut savoir sur sa vie, son parcours professionnel et ses moments forts dans Télématin.

L’enfance de Frédéric Vion

Le journaliste de télévision et écrivain français Frédéric Vion a vu le jour à Villerupt le 14 mai 1976. Son père était un agent de police et sa mère une institutrice. L’enfance de Frédéric Vion est surtout marquée par les mauvais traitements que son père infligeait à toute la famille. Cet agent de police n’a pas été tendre avec son épouse, Frédéric lui-même et son frère. Cette expérience qu’il a vécue a sans l’ombre d’un doute façonné sa personnalité.

Formation et parcours professionnel


Frédéric Vion a fait des études secondaires qui se sont soldées par l’obtention d’un BAC C au Lycée Alfred Mézières à Longwy (54). Puis, il poursuivit ses études supérieures à Sciences Po Lille. Il y obtient son diplôme en 1996, à l’âge de 20 ans. Il s’inscrira plus tard à l’École supérieure de journalisme de Lille d’où il sort diplômé en 1999.

Le jeune journaliste débarque alors à Paris pour faire son service militaire. Ensuite, il a servi à la rédaction de M6 avant d’obtenir en 1999 le prix Jean d’Arcy. Cela lui a permis de commencer à travailler pour France 2.

Frédéric a été correspondant de France 2 à Lille, dans le nord de la France et en Belgique. Plus tard, il rejoint l’équipe de Télématin au moment où William Leymergie en était encore le présentateur vedette.

Frédéric Vion sur Télématin

Avec l’équipe de Télématin sur France 2, Frédéric va prouver son savoir-faire dans le domaine du journalisme. Parmi les rubriques qu’il présente, on peut citer :

  • Actu Plus, une émission portant sur l’explication d’un sujet d’actualité (Maud Descamps assure son intérim quelquefois) ;
  • La revue de presse magazine, présentée tous les samedis ;
  • La revue de presse portant sur l’actualité de la presse écrite (il remplace Patrice Romedenne) ;
  • La revue de presse culturelle ;
  • Des reportages ;
  • Des journaux télévisés.

Le journaliste dans la peau d’un écrivain

En plus du journalisme, Frédéric Vion consacre du temps à l’écriture. Actuellement, le journaliste-écrivain possède à son actif deux ouvrages. Le premier est Moments privés au quai d’Orsay. C’est une œuvre coécrite avec Gabriel Alphand, parue en 2013 et rééditée en 2018. Il y présente principalement les faits qu’il a vécus, quand il travaillait au ministère des Affaires Étrangères.

Son deuxième ouvrage est le roman Comment j’ai tué mon père, une œuvre parue en 2015. Dans ce premier roman autobiographique, le journaliste se met en scène. Il narre le récit de son enfance sous la domination d’un père qui n’était pas un tendre. Cette œuvre romanesque est comme un exutoire pour lui. C’est l’un des meilleurs moyens qu’il a trouvés pour se libérer, oublier le passé et aller de l’avant.

Pour en savoir plus sur l’émission Télématin dans laquelle intervient Frédéric Vion, vous pouvez consulter le Forum Télématin de Nouveautés Télé.