Wonderman la nouvelle série Netflix sur Bernard Tapie avec Laurent Laffite dans le rôle de l’homme d’affaires. Les indiscrétions sur cette série évènement 2022 de Netflix .

Bernard Tapie

Bernard Tapie va avoir les honneurs de Netflix avec la série Wonderman / Capture écran

Bernard Tapie va faire l’objet d’une mini-série Netflix intitulée Wonderman avec Laurent Lafitte (âgé de 47 ans) dans le rôle principal. La série va revenir sur le parcours de Bernard Tapie qui a connu une vie très riche : chanteur, businessman, patron du club de foot de l’OM, ministre de la ville du gouvernement Bérégovoy, acteur (Commissaire Valence ou dans le film de Claude Lelouch « Hommes, femmes mode d’emploi »). Bernard Tapie est décédé à 78 ans des suites du cancer le 3 octobre 2021.

Le nombre d’épisodes de Wonderman pour Netflix est de 6 épisodes de 45 min. Le tournage est prévu pour mars 2022 selon Le Parisien jusqu’à l’été 2022. La série Netflix est créée par Olivier Demangel et Tristan Séguéla.


Bernard Tapie est âgée de 78 ans, il est marié à Dominique Mialet-Damianos. Il a 4 enfants Laurent Tapie, Nathalie Tapie, Sophie Tapie (chanteuse- et Stéphane Tapie. Bernard Tapie souffre d’un cancer depuis 2017…après quelques rémissions, le cancer s’est étendu aux poumons, reins et cerveau. Bernard Tapie a connu de nombreux démêlés avec la justice avec notamment l’affaire du Crédit Lyonnais et l’affaire VA-OM. Dernier coup dur pour Bernard Tapie, il a été victime d’un cambriolage à son domicile en avril 2021 à Combs la Ville où il a été violenté et ligoté.

La série Netflix « Wonderman » s’annonce riche et passionnante en s’intéressant à Bernard Tapie…même s’il est très critiqué, il reste dans le coeur des français. Le biopic est en cours d’écriture par le réalisateur Tristan Séguéla et l’écrivain Olivier Demangel (Baron noir). Les scénaristes ont confié au magazine Première qu’avec la série Wonderman de Netflix  » On sera plus dans la fiction que dans le documentaire. […] Wonderman sera un biopic sur l’homme, plus libre qu’un biopic des faits, avec une part de subjectivité très forte. C’est notre regard sur sa trajectoire ».