Section de recherches la série phare de TF1 et indémodable avec son duo star, Xavier Deluc et Franck Sémonin ! La série policière Section de recherches est très appréciée par le public. Diffusée depuis 2006 sur TF1, elle enregistre année après année les meilleurs chiffres d’audience.Quels sont les facteurs qui ont favorisé le succès de cette série ? Explications.

Section de recherches

Vos commentaires sur Section de recherches la série star de TF1 / Capture écran

Des acteurs très appréciés du public

Le succès d’une production cinématographique dépend principalement des acteurs qui y jouent. Le public adore les acteurs populaires et ceux qui ont une personnalité adaptée au rôle qu’on leur attribue. C’est le cas de la série policière Section de recherches. La plupart des acteurs de la série ont déjà tapé dans l’œil du public à travers des rôles qu’ils ont interprétés dans d’autres films et séries à succès. Parmi les personnages les plus appréciés des téléspectateurs, on peut citer :

  • Xavier Deluc (Capitaine Martin Bernier) qui a interprété le rôle de Christian Bréhat dans le thriller breton Dolmen.
  • Chrystelle Labaude (Nadia Angeli, ex-responsable des techniciens en identification criminelle) qui a déjà été aperçue dans Xanadu où elle incarnait Claire Beck.
  • Élise Tielrooy (Ariel Grimaud), nouvelle responsable des techniciens en identification criminelle qui a déjà fait ses preuves dans La Chambre des officiers de François Dupeyron.

Durant les sept premières saisons de la série, Kamel Belghazi a interprété le rôle du capitaine Enzo Ghemara aujourd’hui médecin dans Demain nous appartient, chef du groupe homicide à la Section de recherches de Bordeaux. Le public a dû lui faire ses adieux après qu’il a été tué par l’explosion d’une bombe en plein milieu de la saison 7. Le public s’est aussi attaché à Jean-Pascal Lacoste (l’ex-élève de la première saison de la Star Academy) qui incarnait l’adjudant-chef Irrandonea.


Le lieutenant Lucas Auriol n’est pas non plus un inconnu du public. Ce rôle est joué par Franck Sémonin qui a déjà joué dans Plus belle la vie sous le nom fictif de Patrick Nebout. Le procureur de la République, Alain Berger, fut également apprécié même si Bernard Montiel (ou encore Patrick Saint Val dans Sous le soleil) qui l’a incarné a ensuite disparu de la série.

Au fur et à mesure des saisons, de nombreux changements s’opèrent du côté des personnages. On note de nouvelles apparitions et des disparitions toutes les saisons. La saison 14 qui se profile à l’horizon réserve ainsi de belles surprises avec l’arrivée de Fabienne Carat et de Mélanie Maudran qui ne sont plus à présenter. Le public s’est déjà en quelque sorte attaché à ces personnages et les considère comme étant un peu de la famille.

==> Voir le guide complet de Section de recherches la série de TF1 avec les résumés saison par saison.

Une des rares séries à mettre les gendarmes à l’honneur

L’audience Section de recherches en 2019 est incroyable. Par exemple, les épisodes 9 et 10 de la saison 13 diffusés le jeudi 11 avril 2019 ont réuni plus de 4,6 millions de téléspectateurs sur TF1. Ce succès est peut-être lié, d’une part, au corps de métier que les réalisateurs ont eu la brillante idée de mettre à l’honneur : les gendarmes. La police est fréquemment mise à l’honneur dans les séries policières, à l’inverse de la gendarmerie.

Or, selon une enquête de l’IFOP réalisée en 2014, plus de 81 % des Français ont une image positive des gendarmes. Serait-il possible que cet amour se reflète sur les séries et films mettant à l’honneur cette profession ? Il se peut que oui dans la mesure où la perception qu’ont les individus d’un corps professionnel détermine leur comportement à l’égard de celui-ci. Les gendarmes, avec la relation de proximité qu’ils entretiennent avec les populations des milieux ruraux, sont globalement très appréciés.

Plus d’une dizaine d’épisodes par an

Le temps ne semble pas altérer l’amour des Français pour la série policière Section de recherches. Depuis 2006, ce sont des millions de personnes qui suivent fidèlement la série. Pour connaître les raisons d’un tel succès, il faut aussi voir du côté du nombre d’épisodes proposés chaque année.

La plupart des séries françaises peinent à fidéliser le public sur la durée du fait de l’infime nombre d’épisodes qu’elles proposent. Rares sont celles qui arrivent à pouvoir proposer plus d’une dizaine d’épisodes chaque année. Section de recherches est en bonne position dans ce classement avec 14 épisodes par an.

Le secret des réalisateurs de la série est de tourner chaque épisode dès que le scénario est écrit contrairement à la tradition qui consiste à tourner les séries par saisons entières. D’autres séries telles que Plus belle la vie ont également réussi ce pari.


Le public se retrouve facilement dans le scénario proposé

À l’instar de la série Un si grand soleil, les affaires traitées dans Section de recherches sont le reflet des questions de société. Le scénario n’est pas trop fictif. Les intrigues ne sont pas déconnectées de la réalité. Ainsi, le Capitaine Martin Bernier et son équipe n’ont pas à enquêter sur des serial killers, puisque ce n’est pas un fait récurrent dans les différentes régions de tournage. L’équipe du Capitaine Martin Bernier s’occupe néanmoins des affaires les plus complexes. Elle aborde et creuse des pistes pour des faits :

  • D’enlèvements d’enfants ;
  • De disparitions ;
  • De crimes sexuels

Le scénario est proposé sciemment afin que l’entourage puisse s’y identifier et ressentir de l’empathie aussi bien pour le coupable que pour les victimes.

La promesse d’une découverte de la beauté des différentes régions de tournage

Reconnaissons-le, regarder la série Section de recherches équivaut à faire un voyage au cœur de la France dans toute sa beauté. Les scénaristes proposent au fil des saisons de magnifiques prises de vue aériennes. Les téléspectateurs ont donc pu, pendant les six premières saisons, contempler le paysage de Bordeaux et de la région Aquitaine, Angoulême et ses alentours ainsi que La Réunion.

L’équipe de tournage a ensuite mis le cap sur Nice et les Alpes-Maritimes à partir de la saison 8. Même si Section de Recherches saison 14 se déroulera toujours à Nice, elle promet des décors plus intéressants. Ses deux premiers épisodes embarquent les téléspectateurs en pleine mer et en région montagneuse.

Section de recherches de TF1 est l’un des programmes TV les plus appréciés des Français. N’hésitez pas vous aussi à prendre rendez-vous pour la prochaine saison.