La onzième saison de Danse avec les stars sur TF1 arrive à l’automne 2020. Sachant que la dixième saison a enregistré des audiences inférieures à celles des saisons précédentes, on se demande à quoi il faut s’attendre à la rentrée. Les 3,3 millions de téléspectateurs que réunissaient en moyenne les soirées DALS sont loin des records atteints en 2013 (5,9 millions de téléspectateurs) et en 2018 (4,2 millions de téléspectateurs). Qu’est-ce qui peut être fait pour redonner un souffle à ce show ? Voici quelques solutions possibles qui pourraient revitaliser DALS 11 en 2020 .

DALS 2020

Camille Combal la relance de DALS à la rentrée 2020 en boostant les audiences ? / Capture écran

Améliorer le système de vote

Vous rappelez-vous la première candidate éliminée lors de la précédente saison ? Liane Foly, bien sûr ! Sa notoriété auprès du public est sans doute la plus forte. Comment est-ce alors possible qu’elle soit évincée au premier round ? Le cas de Liane n’est pas le seul qui étonne. Faut-il encore rappeler que le public a choisi d’éliminer Clara Morgane, alors même qu’elle était la favorite du classement des jurés professionnels ?

On peut aussi se souvenir d’Elsa Esnoult qui sera propulsée en demi-finale grâce aux mystères de l’amour du public. Eh oui, celle-là même qui était la lanterne rouge aux yeux du jury aurait dû passer par l’étape du « face à face » éliminatoire. Avec tous ces cas surprenants, il sera peut-être judicieux de changer un peu les choses. Et si les producteurs revoyaient le système de vote ?



Les gagnants DALS de l’an dernier ont déjà tiré leur épingle du jeu. Imaginez qu’à partir de cette année, le candidat qui se hisse au premier rang du classement des jurys se qualifie d’office pour concourir la semaine suivante. A contrario, celui qui viendrait en dernière position serait d’emblée condamné à faire l’expérience du « face à face ». Il devrait alors affronter le candidat le moins apprécié du public. Voilà une réforme du système de vote qui pourrait rendre à l’émission son punch originel.

On pourrait même ne pas s’en tenir seulement à cette suggestion. Parfois, il faut savoir s’inspirer de ce qui se fait ailleurs. La compétition entre les candidats de cette année sera peut-être plus intéressante si l’on copiait davantage le Dancing With The Stars américain ou encore Strictly Come Dancing. En pratique, il serait question de laisser les jurés éliminer l’un des deux candidats les moins bien notés par les spectateurs.

Moderniser les chorégraphies et les musiques proposées

Jive, cha-cha-cha, tango, foxtrot, samba, valse, salsa, paso doble, quickstep… Certaines danses ont été présentes sur l’ensemble des 10 saisons de l’émission. Il faut le reconnaître, les danses de salon sont bien mises en avant lors des DALS. C’est normal, l’émission est basée sur la célébration de ce type de danse. Cependant, on retrouve de temps en temps de petites entorses au programme avec la danse contemporaine et d’autres danses modernes.

On a eu droit à l’afro jazz, à la danse classique, au rock’n’roll pendant la saison 4 ou encore au mambo lors de la saison 6. C’est bien de varier pour ne pas laisser une monotonie lassante s’installer. Mais, osons le dire, il reste encore des choses à faire sur ce plan ! Plus de diversité motiverait davantage les spectateurs.

On aurait aimé voir des chorégraphies qui intègrent des mouvements de voguing comme c’est déjà le cas dans Strictly Come Dancing. À première vue, on peut se moquer de l’idée, mais les mouvements du voguing sont assez techniques. Avouez que ce serait fascinant de voir Liane Foly tenter ces pas, sur du Billie Eilish par exemple. Que nous réserve réellement Danse avec les stars 2020 ? Uniquement les danses sportives, de la danse acrobatique ou folklorique ? Auront-ils le courage de le faire ?

Souvenir de Fauve Hautot, Sami El Gueddari et Laurent Maistret avec leur chorégraphie contemporaine dans Danse avec les stars :

Rester focus sur des danseurs pros et de vraies célébrités

Même Maxime Dereymez affirme qu’il est difficile de se renouveler et de faire mieux chaque année. Selon lui, il se pourrait qu’il ne participe pas à la onzième édition de DALS, lui qui n’a pas manqué de s’illustrer chaque année auprès de nombreuses célébrités depuis 2011. Après avoir fait danser des candidats avec d’anciens candidats n’ayant pas remporté le concours, avec des enfants ou avec des humoristes, TF1 semble à court de stratégies pour pimenter davantage le spectacle.

Il manque un tout petit quelque chose pour convaincre tout le monde. Au lieu de mettre en avant les « héros du quotidien » ou les candidats qui ne sont pas forcément célèbres, TF1 pourrait se focaliser uniquement sur les danseurs professionnels et des célébrités qui ont vraiment la cote auprès du public. Certes, il ne sera peut-être pas facile de trouver de tels profils, mais ça peut être pratique pour mieux accrocher l’audience et offrir un spectacle époustouflant.

Effectuer une co-diffusion avec une plateforme SVOD


Depuis la première émission Danse avec les stars le 12 février 2011 jusqu’à la dernière en date le 23 novembre 2019, TF1 a eu le monopole de la diffusion des 86 émissions de DALS réalisées pendant les 10 saisons passées. Cependant, on sait à quel point les plateformes de vidéos à la demande (SVOD) ont le vent en poupe ces dernières années. En France, la SVOD, c’était près de 17 millions d’abonnés en 2019.

Au lieu d’imposer au public de suivre forcément l’émission sur TF1, les producteurs ont tout à gagner en choisissant la co-diffusion avec une plateforme SVOD. Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video sont quelques bonnes adresses qui peuvent augmenter la notoriété et l’audience DALS. La recette a déjà été adoptée par « Love Island », une téléréalité interactive diffusée sur Amazon Prime Video.

Moins de pubs pour améliorer l’expérience des téléspectateurs

Il suffit de visiter les forums et les pages des fans de téléréalité pour se rendre compte que beaucoup de personnes détestent les publicités qui viennent couper les programmes comme Danse avec les Stars. Trop de pub tue une émission. Afficher moins de publicités ou choisir des moments plus adaptés pour les diffusions publicitaires semble donc être une piste d’amélioration sérieuse que peut envisager TF1.

En définitive, les idées pour relancer Danse avec les Stars en 2020 ne manquent pas. Le système de vote, l’ouverture réelle vers d’autres musiques et danses modernes et un casting avec des danseurs pros et de vraies « stars » sont des idées qui peuvent améliorer l’audience. En prime, une co-diffusion avec une plateforme SVOD pourrait être la clé d’une stratégie gagnante.