Les avis et critiques sur Elles…les filles du Plessis sur France 3 le mardi 8 mars 2016 : une nouvelle fiction historique avec Sandrine Bonnaire au casting et réalisé par la star de Sous le soleil, Bénédicte Delmas.

Sandrine Bonnaire dans Elles les filles du Plessis sur France 3 / Photo du film Salaud on t'aime / © Les Films 13 / Paname Distribution

Sandrine Bonnaire dans Elles les filles du Plessis sur France 3 / Photo du film Salaud on t’aime / © Les Films 13 / Paname Distribution


France 3 continue de développer de nouvelles séries ou unitaires après Meurtres à La Rochelle (avec Dounia Coesens) ou La loi d’Alexandre avec Gérard Jugnot ou encore La stagiaire avec Michèle Bernier… place à « Elles…les filles du Plessis » (diffusion mardi 8 mars 2016)

Le téléfilm Elles…Les Filles du Plessis est réalisé par Bénédicte Delmas (Laure de Sous le soleil), le tournage est prévu en juillet et août 2015 à Lille. Au casting on retrouve Sandrine Bonnaire dans le rôle de la directrice, Blandine Bellavoir dans le rôle de Dominique, Jean Michel Martial est Aimé… ensuite il y a Roxanne Bret, Noémie Merlant, Camille Aguilar, Nastasia Caruge.

L’histoire de la fiction « Elles…les filles du Plessis » de France 3 s’intéresse à une maison d’accueil qui reçoit des jeunes filles mineures enceintes dans les années 70. Ces filles sont enceintes par amour mais parfois aussi à cause d’un viol… le but de l’institution est de remettre ces jeunes filles sur le droit chemin pour leur vie d’adulte. Mais tout va basculer avec la révolte au sein de la maison de Plessis.

Les avis critiques de la presse sur Elles…les filles du Plessis de France 3 le 08/03
: Télé Loisirs estime qu’on a « un joli casting et un thème intéressant qui dénonce bien la mise au ban de la société de ces jeunes filles ». Télé Star aime beaucoup « De talentueuses comédiennes portent, avec force et émotion, cette adaptation poignante d’un épisode clé de l’émancipation féminine ». Enfin Télé 7 Jours met 777 au téléfilm « Avec une distribution épatante et une mise en scène très juste, la mise en lumière d’une période sombre de l’histoire et de la condition de la femme en France. Certaines des jeunes comédiennes devraient vite refaire parler d’elles ».